LOUIS IZ BACK FROM LANZAROTE…

Publié: 13 avril 2011 dans Non classé
Tags:, , , , , , , , , , , , ,

… alors on a débouché le Chardonnay entre midi et deux, et il nous a conté ses exploits canariens.

« Dans la simple élimination, j »ai passé mon premier heat easy, bien toilé comme il faut avec ma bolt 12 et ma fish 5’8, au second tour je suis tombé contre le brésilien Ferreira qui est super fort (il finit d’ailleurs à la troisième place … ndlr), j’étais pas encore super à l’aise et il m’a sortit de peu mais sortit quand même, je n’ai pas pu scorer une seule vague mieux noté que lui…

… le niveau parmi les meilleurs est complètement ouf, le vainqueur de la dernière étape (au Maroc) et de celle de Lanzarote, l’australien Keahi de Aboitz, ride toujours en strapless, il est vraiment super stylé, va plus vite que les autres et est vraiment super radical et puissant, en plus il est super cool, j’ai passé la semaine avec lui et Lee « Pasty » Harvey, un Anglais avec qui je partageais la chambre, super cool lui aussi, leurs accents respectifs m’aidaient pas trop à tout capter mais ça l’a fait…


Sur la double élimination, j’ai repris le même matos, dans un vent irrégulier comme on peut l’avoir par chez nous, les heats comme la veille durant 10 minutes.

Au premier heat, pas mal de pression pour moi, j’avais vu mon adversaire surfer quelques jours auparavant sur un gros reef, il envoyait vraiment et je me suis dit qu’il risquait d’envoyer la purée en kite mais non,… partit sous toilé, il a fait tombé son aile, s’est emmêlé, a prit de mauvaises vagues en laissant passer les plus belles et plaçant des moves de freestyle inutiles sur un contest de vagues, les juges voulant voir du surf pur, ou du moins ce qui peut s’en approcher le plus.

Dans le deuxième heat, j’ai surfé deux grosses bombes, placé des gros moves sous la section avec de la vitesse, mon adversaire a fait tombé son aile dans une grosse vague après l’avoir surfée, il a du larguer et galérait à rentrer. Du coup comme j’avais déjà deux belles vagues, je suis allé le chercher et je l’ai ramener a la plage, il m’a remercié et ne s’est pas remis à l’eau alors qu’il restait quelques minutes.

Dans mon troisième heat, partit bien confiant, j’ai fait tombé mon aile, je me suis demerdé pour la redécoller rapidement et je n’ai du coup pas perdu trop de temps, après j’ai continué comme sur les heats précédents, bottoms rapides et rollers pleine balle à la limite de l’aerial, mettant des notes de plus de 5 points à chaques vagues. C’était surement plus chaud, mais je suis encore passé.

Dans le quatrième heat, je suis tombé contre Abel Lago, avec un vent plus constant mais un swell plus irrégulier, j’ai donc opté pour ma Bolt 9 et ma Global 6’00 … Les juges privilégient un surf fluide et puissant où l’utilisation de l’aile doit rester minime, des rollers enchaînés avec des aerials où seuls la vague et ta vitesse doivent te propulser, sans utiliser la traction de l’aile pour s’aider et ainsi « tricher » sur le décollage. Tout rider strapless étant évidement un poil bonifié lors des notations, étant donné la difficulté supérieure, mais ils n’étaient pas nombreux, à part Keahi, à être aussi à l’aise sans straps pendant leurs heats au point de faire l’event entier comme ça.


Du coup j’ai pris la meilleure note du heat, noté 6.5, 7 et 7 par les trois juges soit une moyenne de 6.83 en mettant des gros turns poussant un gros aerial comme les juges veulent voir sur une belles bombe de près de 2 m… Par contre pour la suite de mon heat, je n’ai pas trouvé une seule autre belle vagues … juste des bouts de peaks me permettant de remettre un ou deux rollers dedans, mais n’excédant pas les 3 points… Pas assez pour battre Abel Lago qui a trouvé des vagues plus propres, plus grosses et plus longues recevant ainsi des notes entre 4 et 6 points… si j’avais pu trouvé une autre belle vague, j’aurais pu le battre je pense et aller ainsi tenter de challenger Tom Hebert pour une éventuelle 5ème Place, Tom ayant finit sur une belle 4ème place à l’issue de l’event.


Du coup je me retrouve 7ème de l’étape, 2ème français devant Thomas Paris qui a ridé en strapless et Bastien bollard.

Bref ce que je retient de cette première participation au PKRA en vague, c’est que j’ai eue de la chance autant que j’ai mes chances pour bien figurer, que je vais changer mon style et me mettre au strapless tellement des mecs comme Keahi ou un autre rider Cap Verdien m’on fait halluciné, il y avait aussi la très jolie Angela Peral qui surfe en string (nous aussi on a retenu cette partie de l’histoire !!! ndlr), les reefs hyper violent où certains riders se jetaient corps et âmes en attendant le vent, notamment Keahi encore lui qui s’est calé des tubes supers profonds…, la conneries des surfers locaux qui sont prêt à se retrouver sur le reef pour empêcher les « étrangers » de surfer « leurs » vagues. Mais aussi et encore la gentillesse et l’humilité de Lee Harvey, de Tom Hebert de Keahi De Aboitz et de quelques autres riders super fort quand d’autres moins fort se la jouent un peu trop, snobent les touristes comme moi et méritent d’ailleurs les classements médiocres qu’ils ont obtenu à l’issue de cet évènement…

…ah oui, et puis le photographe du PKRA, super sympa mais qui n’a pas mis un seul cliché de moi sur la page facebook PKRA !!!

Publicités
commentaires
  1. alain dit :

    Bravo Louis !!!!

  2. Mathieu dit :

    Bravo tout d’abord pour le récit de ton aventure on s’y croirait ça fait rêver.
    Et s’en oublier le plus important bravo pour ta performance et on voit bien l’esprit de la clinique toujours près à aider.

    Encore bravo louis !! ( Je crois bien que je viendrais t’embêter encore plus pour avoir des conseils en vagues car moi c’est pas mon fort ).

    • Mathieu dit :

      Oups désolé pour l’énorme faute  » Et SANS oublier … « 

    • merci pour les commentaires sur l’adaptation écrite des aventures Lanzarotiennes de Louis !!! ca fait plaisir quand les gens lisent, aiment et vivent le contenu de ce blog et de mes textes…

      Vous êtes toujours plus nombreux à visiter nos pages et cela fait vraiment très plaisir.

      Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s