Articles Tagués ‘surf’

Airush wave range 2013

Publié: 19 décembre 2012 dans Non classé
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , ,

Arrivage de nouveautés 2013 airush vague et donc aussi quelques promo sur les modèles des années précédentes

Pour les petites condition et débuter en surfkite la Choptop 5’3 »  499 € ; la plus polyvalent dans la région Quad 5’10 » 499€ ; et pour un surf sans compromis Compact 5’6 » 499 €

Airush présente pour 2013 une gamme très complète pour la vague avec le kite wave qui as déjà pu être testée et voici les premiers retours :

Test de la Airush  Wave 9m 2013 par Miki 70:

conditions :  3 sorties entre 12 à 28 noeuds
Aile performante mais pourtant très confortable et sécurisante sur toute la plage de vent . Très bon depower progressif
et pas trop long . La plage basse est bonne pour une 9m, dès que l’on travaille l’aile, on prend rapidement de la vitesse,
juste faire attention à ne pas surborder en la laissant un peu « respirer » en sortie de virage,  on trouve
toujours une bonne accélération et une bonne traction du coup.  Elle avance bien dans la fenêtre et  le cap est facile!
la pression en barre est juste bien, offrant un bon retour .
En plage haute, suffit de choquer, elle reste confortable  jamais pris en défaut même si l’aile est rapide. Elle reste bien réactive même choquée
grâce à ses larges oreilles. Elle dégaze bien, reste maniable et recule parfaitement  dans les vagues .
Elle tourne bien sur l’oreille avec de la puissance ou pas à la demande.
Même si elle est estampillée « Wave »,  cette aile est ultra polyvalente !
on peut en faire une aile freeride, suffit de pas la « titiller » et elle reste bien sage !
elle ne sera pas en reste en freestyle dans le cas contraire. Pour la vague, elle est complètement dans son programme hyper saine, pour se faire oublier dans le surf et redécollage rapide dans toutes les positions, en tirant sur un ou deux arrières.
Le tout sur l’eau et dans les mains de bear Kerry ça donne ça :
Coté planche on retrouve en point commun à toute la gamme la construction flytech qui allie le look, technicité et solidité et sur les modèle far de activla gamme la construction activtech carbon pour une planche extrêmement légère et avec un flex maîtrisé sans perdre en solidité. Les planches sont toutes vendue complète avec strap, pad intégrale (à coller ou non selon les goûts) et ailerons de bonne qualité boitier fcs
La gamme des planches accueille cette année une grosse nouveauté la Cypher planche polyvalente qui remplace et s’intercale entre la choptop et la quad pour une navigation fun entre le freestyle strapless et la vague. Le shape avec son gros square tail et sa configuration tri ou quad en front une trixx maquina.
La conpact reprend le shape d’un surf conventionnel mais 15 cm plus court avec une configuration tri fin et un round tail pour une conduite slashy et rapide, elle est adapté à un surf en carving.
La converse elle garde son shape classique.
Publicités

Les p’tites niouzzz fraiches du crew Clinique de la Planche

En skimboard:

Salut Salut !

Petit compte rendu de cette dernière étape de la coupe de France de skimboard à la Tranche Sur Mer (85).

Seulement 25 participants lors de cette dernière étape, mais les favoris sont tous présents. 

Alex ouvre le bal dans le heat 1, avec de toutes petites conditions (qui ne grossiront que très peu tout au long du contest…). Il skim en retrait de son niveau habituel face à un rider de Loire Atlantique qui exploite tout ce qui passe, et donc passe 2e de sa série. Je passe ensuite dans le heat 4, et m’impose en grignotant ce qu’il faut grignoter, espérant avoir un quart de final « easy »… 

Malheureusement, on se retrouve ensemble dans le 2e quart, face au n°1. On le sait, sauf exploit ce sera soit lui soit moi en demie. Les conséquences sont toutes aussi importantes car nous jouons tous les 2 le podium au classement général. On s’arrache, tricote, surfe comme on peut ce petit liner. A l’issue du heat, perplexes, on ne sait pas, on sait que c’est serré. Deux juges mettent Alex devant, et un en ma faveur… Au final, Alex passe pour un point ! Je suis déçu, mais soutiens à 100% Alex pour qu’il aille au bout! Il fait le taff solidement en demi finale. La finale s’annonce difficile car pour cette gauche (gauche skimboard-droite surf), on sait que les regulars ont un terrain d’expression plus vaste que nous les goofys, d’autant plus dans des petites conditions ! Et ce sont 3 regulars face à Alex… Mais il sort les tricks qu’il faut, et vient chercher une superbe 3e place, derrière les 2 favoris, Tristan Lamy et Axel Cristol, respectivement 1er et 2eme. 
A noter aussi, la superbe 8e place du troisième mousquetaire de Ouistreham, Benoit Desplebins, aka Belette, qui a montré que son investissement et ses progrès durant ces deux dernières saisons étaient fructueux!

Les échecs précoces des occupants de la 5 et 6e places au général me permettent de conserver une 4eme place au classement final de la coupe de France 2012, derrière Alex, qui lui s’offre la dernière marche du podium !

À très bientot !

Flo, Alex & Benoit »

Bien joué les mecs!!! Pendant ce temps, Igor teste son nouveau SUP Jimmy Lewis Stun Gun à Siouville:

« Plan d’eau défoncé, vagues molles 1m50, vent onshore 15nds… Le genre de conditions ou je ne sors plus trop mais là il fallait que je la teste eheh.

Pieds dans l’eau à la rame, aussi stable que le Fanatic Pro Wave si on accepte de flotter plus bas. Le rocker permet de passer les mousses en douceur, très peu de row voir pas du tout, le take off est plus que correcte. Elle à une vitesse de malade et surtout la maniabilité d’une 8’5. Dotée d’une vivacité hors norme, j’avais jamais eu de SUP aussi loose a tel point que j’avais l’impression d’être sur mon surfkite.

La semaine prochaine s’annonce parfaite !!! »
Dans la série des tests, une Firewire Hell Fire 5.6 est partie sous les pieds de Seb, ses premiers feelings sur la board:
« -Strapless uniquement
-Avec son scoop tendu et avec son volume malgré sa petite taille, elle part très tot au planning, je cape mieux quand je suis peu toilé par rapport à la 5.11 qui a un rocker de fou.
-Elle est très joueuse en vague avec des changements de carre très rapides. 
-Dans le clapot il faut vraiment mettre du poids sur l’arrière sinon on part vite à la faute. je ne suis jamais aussi tombé en tirant des bords, mais comme tout on s’adapte.
-Bien toilé, elle tient bien la courbe dans les appuis quand on se penche fort, faut quand même bien appuyer sur l’arrière; on sait où on va, en revanche pour fermer la courbe plus tôt ou mettre un virage très serré, c’est pas facile, elle manque un peu de radicalité, surtout si la vague est creuse.
-Mais dans la plupart des conditions chez nous, les vagues un peu molles, avec son shape on se fait renvoyer en avant pleine balle quand on est en haut de vague pour redescendre et finir ainsi le roller nickel pour enchainer sur le suivant là où je me serais enfoncé en haut de vague voir même sorti sans vitesse en laissant la vague passer avec une planche plus fine.
-Elle compense super bien un petit trou d’air ou une molle.
-Pour sauter je n’ai pas trop testé de peur de l’abimer, je monte en confiance doucement. 
-Avec son épaisseur elle me parait plus solide que la 5.11, mais bon ça ne veut pas dire grand chose.
-Je la garde encore un peu, je la fais tourner, il y a de grande chances que je veuille la garder, c’est un bon complément de la 5.11 que je sortira dans les vagues plus creuses ou plus toilé. »
Ça donne envie !!!!
Et pour finir, avec les nouvelles combinaisons qui ne cessent de rentrer au shop avec les collection 2013, Rip Curl, O’Neill, Xcel, Billabong et Mystic entre autres…
Petit clip vraiment sympa pour promouvoir l’une des marques….

Quelques news de ce qui ce passe dans le monde multicolore de la glisse.

Vous connaissez le Longboard Crew « Monkeys Riders » depuis un petit bout de temps si vous suivez le Ze Blog. Cet été, ils sont partit en Auvergne trouver deux trois lignes à se mettre sous les roues. Quelques semaines plus tard ils nous livrent cette magnifique vidéo au montage très soigné.

Ce qui fait plaisir quand on les suit depuis le début, c’est de voir qu’ils ne cessent de progresser, d’évoluer, de pousser plus loin leurs niveaux mais aussi leurs montages vidéos. Et cette dernière production fait preuve d’une belle maturité et d’originalité en travaillant et multipliant les plans pour un résultat bien dynamique et agréable à regarder.

Sous leurs pieds, et la aussi ils ne cessent de progresser, les kidz rident les fameux skates Carver, et montrent ainsi au monde qu’un « surfskate » peut aussi faire du gros drift et de la descente.

 

Le week end dernier se déroulaient les championnats de surf de Normandie à Sciotot. Notre rider Clément Alessi y était, malgré sa luxation du coude tout juste remise.

En Open, il accède jusqu’en demi finale avant de se faire éliminer. En cadet comme en junior, il ne trouvera pas de bonnes vagues et se fera éliminer dès les premiers tour. On attend de le voir en meilleur forme voir ce qu’il peut vraiment donner.


La pratique du Stand Up Paddle, ce n’est pas une nouveauté, est carrément à la mode en ce moment. Et pour résoudre le problème de l’encombrement, le SUP gonflable est passé du statut de gentille blague d’illuminé utopiste de la glisse à celui du statut de produit demandé, plébiscité et même recherché.

Petit post pour vous y retrouver entre tout les modèles et leurs différences, les performances des différents modèles et gammes.

Une grosse tendance, les S.U.P. Race gonflables !!! cette année toutes les marques ou presque s’y mettent.

Red Paddle: Pionner dans le domaine du SUP Gonflable, le Red Paddle sort une board de Race avec un nouveau concept de lattes pour rigidifier la board nommé « Rocket ». Affaire à suivre quand on l’aura entre les mains mais elle s’annonce comme l’une sinon la plus rigide du marché.

Les autres modèle sont très orienté cruising tranquille, rigide, agréable sous les pieds comme tout bon paddle gonflable qui se respecte, le plus petit modèle est vraiment intéressant dans les petites vagues pour quelqu’un qui pratique déjà le SUP sur plan d’eau agité. La board apporte un vrai plus dans les petites conditions et pour les petits gabarits qui veulent une planche ludique.

Mistral propose depuis quelques mois un modèle gonflable de Race aussi. La board aura même remporté plusieurs courses de SUP Race devant des planches « classique » en dur. Les performances sont donc vraiment au rendez vous !!! Qui l’eu cru…

Fanatic a sa gamme gonflable depuis un an déjà, on a pas trop d’info mais on se doute bien qu’il préparent eux aussi quelque chose de leur coté… Affaire à suivre

Starboard: Malgré le fait que ce soit l’une des plus grosses gamme de board du marché, la marque du Tiki n’avait pas encore trop fouiné dans le cosmos du gonflable. C’était pour mieux se préparer avant de se lancer, car en 2013 Starboard propose une gamme archi-complète de stand up paddle gonflable.

Surf, Cruising, Race, et pour la première fois, le SUP gonflable propose la possibilité d’y mettre un gréement de windsurf!!! Peut être l’ultime planche familiale en exploitant toute les facette ludique et pratique de la discipline. Ludique par la facilité de prise en main annoncée, l’ultra polyvalence déjà connue des stand up paddle agrémentés d’un pied de mat, la sécurité du gonflable, dans les petites vagues les chocs entre la planche et les personnes autour font beaucoup moins mal et enfin le coté pratique du gonflable qui une fois dégonflé, roulé et stocké, ne prend presque plus de place et vous pourrez même vous surprendre à aller sur spot en vélo électrique…

Tiendrions nous là LE stand up de l’année???

On allait oublier Naish qui représente plutôt bien la scène gonflette dans le milieu du SUP avec deux modèles phares depuis deux ans maintenant, les Mana et Nalu « Air Series » et depuis cette année un modèle clairement orienté « perf », la One, qui voit naitre en même temps qu’elle une nouvelle classe de compétition monotype spécial Sup de race gonflable!!!

Et pour ceux qui trouvent que les structures manquent vraiment, sachez que la Mairie de Caen reprend les encadrements SUP avec des sorties 2/3 fois par semaine. Pour tout renseignements, contacter la Mairie de Caen 0231304646 ou la base de voile au 0231839974.

Et c’est nouveau mais ca promet de vite évoluer, mais de nouvelles activités stand up paddle sont proposées à la demande par le Club de Fitness SUN CLUB à Caen contactez Sabine au  02 31 85 68 64  23 Rue de la Miséricorde  14000 Caen


L’Automne et les intempéries de l’hiver approchent doucement, prenez le temps de vous préparer à affronter les tempêtes impitoyables que les vents sans merci nous réservent…

Petit guide pour bien se préparer:

L’armure:

Epaisse et chaude pour faire face aux morsures du vent glacial, mais aussi souple et élastique pour pouvoir danser avec les rafales et jongler entre les vagues. Une bonne combinaison est très importante pour pouvoir profiter au maximum des joies de la saison froide. Un top néoprène, une cagoule, une bonne paires de chaussons et des gants, vous voilà parés pour vaincre et dominer les conditions hivernales.

Le(s) fidèle(s) destrier(s):

Plusieurs moyen de dompter les farouches et violentes dépressions, nos préférés restent le windsurf et le kitesurf quand le vent fait rage.

En Windsurf, les nouvelles Fanatic Quad, Tri-Wave et Freewave, Starboard Quad et NuEvo viennent de débarquer avec une soif et une envie dévorante d’en découdre parmi les éléments déchainés. Et elles ne sont pas pour autant mise sur la touche, mais les modèles 2012, 2011 et autres n’en attendent pas moins leurs tours pour montrer de quoi elles sont capables, les Quads de l’an dernier, les Quads de Starboard, la fabuleuse Mistral Twin, les Quatro LS, Goya Quad et One

Les voiles ne sont pas en reste avec les Naish Chopper, North Sails Hero et Volt ou encore les Ezzy Panther Elite, toujours dans le coup en attendant que leurs remplaçantes arrivent, les Severne S.W.A.T. et Blade, Goya Banzaï, Guru et Eclipse, Loft Pure Lip et Wavescape, les Point 7 Salt et Sado 2G… Ne sont pas en reste malgré l’ombre que fait la nouvelle collection, les Ice, Hero, Duke des années précédentes qui seront toujours là pour vous.

En Kitesurf, Les nouvelles North Kiteboarding Rebel, les Naish Park, Torch et Ride du cru 2013 sont aussi dans les bacs et sont toutes frémissantes à l’idée de s’envoler avec vous dans la stratosphère hivernale. Les Airush dont nous vous parlions hier devraient arriver dans incessamment sous très très peu et en attendant, toute la collection Airush 2012 VarialX, Lithium et One sont en promo, de même pour ce qu’il reste de Naish 2012 Park, Charger et Bolt. D’aucun n’auront loupé les Ben Wilson Surf Noise qui sont toujours en shop et qui n’attendent que vous pour déchirer le ciel alors que vous ciselez, de fines mais puissantes courbes, le mur d’une vague que vous n’oublierez pas de sitôt.

Les directionnelles 2013 ne sont pas encore arrivées mais leurs présences se fait imminente, les Firewire sont plus que jamais les petites bombes qui font frémir les vagues avant même de toucher l’eau, une HellFire, une Dominator ou encore une Taj, sans oublier les sublime Jimmy Lewis Shack dont le shape n’appelle qu’à la courbe.

Le calme revenu:

c’est le moment de profiter d’un moment de répit entre les bourrasques pour jouer avec les vagues toutes lisses et translucides. Et pour ne jamais vous embêter nos Surf, Bodyboard et Stand Up Paddle, vous attendent pour défier les éléments.

En Surf, laissez vous tenter par les carres en carbone sublimant les constructions bamboo de plus en plus de surfs, à l’image des Fanatic Mc Kee et autre Union Spock.

En Bodyboard certain modèles vous donnerons le punch nécessaire pour décoller de la lèvre. En première source d’inspiration, le Sniper Lavernhe/NRG sort du lot !!!

En Stand Up Paddle, attendant impatiemment de pouvoir se mesurer aux gammes 2013 qui ne sauraient tarder à arriver au shop, les Fanatic Pro Wave et All Wave, les Starboard Wide Point, SUPer, Hero, les Naish Hokua et Mana ainsi que les Jimmy Lewis Striker, Kwad, les Manuals et les Ari’i Nui ou encore la dernière venue dans le pool de marque distribuées au shop, les Black Wings.

Le soir au coin du feu:

C’est le moment pour se préparer psychologiquement à affronter les conditions toujours plus violentes du lendemain. Plusieurs moyens pour cela.

Lire, et pourquoi pas réviser certaines manoeuvres ou comprendre le déroulement de votre futur trophée de chasse dans votre collection de tricks. Wavesailing, Tricktionary et comme les kitesurfeurs ne savent pas lire, on leur a préparé des DVD pédagogiques rien que pour eux :p hahaha

Sinon pour vous en prendre pleins les yeux et pourquoi pas vous inspirer, les DVD d’action se feront joie de faire pétiller et briller vos pupilles d’adolescents plus ou moins attardés (ça dépend si vous êtes un kitesurfeur… ou pas ^^).

Comme vous êtes tous généreux et qu’on en a pas encore eu assez, les Go Pro seront toujours là pour vous prendre en image et ramener d’incroyables souvenirs de vos sessions « tauromachiques » contre les éléments en furie que Mère Nature accepte de nous offrir tout les ans… vous pouvez (mais vous êtes pas obligé) de les mettre sur le web sans montage ni son sinon celui du bruyant vent soufflant dans le micro de la caméra.

Epilogue:

C’était le petit guide de préparation de ce tout début de mois de septembre de l’an de grâce deux mille bientôt treize on s’y croirait mais c’est toujours douze eh oui faut s’y faire !!!


On vous a parlé il y a quelques temps de notre jeune surfer, Clément Alessi, présent dans le team surf Clinique de la Planche depuis le début de la saison.

Il nous propose là un petit retour photos sur ses dernières sessions…

Bientôt des posters Clinique de la Planche ? ;p

Pendant ce temps, C’est Tom de Studio Factory, membre éminent du crew Clinique de la Planche, qui était invité par Wesh AKA Julien Taboulet à Hawaï l’hiver dernier durant le photoshooting Naish.

Là bas il en aura évidemment profité pour rider la célèbre vague d’Hookipa, mais aussi pour découvrir les charmes d’Hawaii avec Wesh comme guide… y’a pire !!! Armé de tout son matos vidéo, l’ex Ti Prod aura rempli plusieurs cartes mémoires d’images, avec un petit projet vidéo dans la tête qui murira les semaines suivantes. Kevin Pritchard en personne lui aura même prêté du matos « que même les pros y z’ont pas » pour compléter la panoplie « sniper de l’image » de notre Tom.

Ainsi il découvrait et testait en avant première les Naish Chopper en même temps que tout les riders Naish !!! Pour un kitesurfer qui s’est mis au windsurf il y a à peine un an, Tom évolue déjà dans la sphère « jet set » du windsurf et aura passé plus d’un moment de fou en compagnie de légendes vivantes comme Marcilio « Maaaarceeeeeeellllllll!!!! » Browne, Levi SiverRobert « Teritoto » le cascadeur, Fransisco « Mad Dog » PorcellaRudy « Daï Daï » Castorina, des surfeurs Matt Meola, Albee Layer (partie de ping pong et apéro d’anthologie nous a t’il dit… dont vous trouverez des petits extraits à la fin de la vidéo

Nous avions eu l’honneur de participer à l’avant première de son film il y a quelques mois déjà, mais la vidéo était interdite de diffusion par Robby Naish himself à cause du matos 2013 qui apparait dans cette dernière production de Studio Factory.

Le feu vert ayant  été accordé par the Big Boss, voici la vidz de Tom, sobrement appelée Maui Movie mais qui malgré ses 12 minutes, passe beaucoup trop vite tellement la qualité du montage ne lasse pas un dixième de seconde et nous envoute totalement.

On se dit juste qu’on aimerait voir plus de vidéos dans cet esprit, voir pourquoi pas un vrai moyen métrage dans le même délire de trip entre potes avec un gros niveau et du lifestyle qui fait rêver.

Je vous laisse en juger 😉

Merci Tom


Comme au foot, sauf que la c’est du surf, du sacré bon surf même. Même si le prize money finale(plutôt bien garni pour un free contest) ne vient même pas chatouiller ceux des footballeurs.

5 surfeurs de la nouvelle génération sur un bateau, 50 000 dollars US pour celui qui impressionnera le plus la galerie « internet » à travers les retransmissions du trip en 4 épisodes. Les internautes votent, et au final yen a un qui est un peu plus content que les autres…

Nous on s’en prend plein les yeux, on a bien envie de les rejoindre sur leurs terrains de jeu pour nous aussi prendre 50 000 US dollz avec les take off les plus pourris de tout le contest …

Contest que voici, dans son intégralité, avec les 4 épisodes… une fois que vous aurez tout vu, vous pourrez aller voter sur le site des Kustom Air Strike. Alors installez vous confortablement dans votre fauteuil, chopez et décapsulez vote binouse et profitez de ces quelques instants de folie.

Episode I:

Episode II:

Episode III:

Episode IV: