Articles Tagués ‘rip curl’


Trestles est un spot de surf étape du tour ASP mais le bon plan aujourd’hui c’est la montre Rip curl Trestles qui donne les horaires des marées… en ce moment à partir 85 €.

En attendant voici ce que peu faire Gabriel Medina au sud de trestles avec sa trestles

Preprogrammed Tide Function

Preprogrammed Tide Function

Electronically stored tide carts for 200 preset locations worldwide.

Depth Tested to 100 Meters

Depth Tested to 100 Meters

Automatic Tide System

Automatic Tide System

Rip Curl’s patented averaging tide system. Easily set to thousands of beaches worldwide.

ABS

ABS

A tough lightweight plastic with a high impact strength. Used in case and strap construction.

Preprogrammed Moon Phase

Preprogrammed Moon Phase

Dual Time

Dual Time

Countdown Timer

Countdown Timer

Light

Light

Stopwatch

Stopwatch

Alarm

Alarm

Date & Time

Date & Time

jusqu’au 15 février dans la limite des stock disponibles.


Les p’tites niouzzz fraiches du crew Clinique de la Planche

En skimboard:

Salut Salut !

Petit compte rendu de cette dernière étape de la coupe de France de skimboard à la Tranche Sur Mer (85).

Seulement 25 participants lors de cette dernière étape, mais les favoris sont tous présents. 

Alex ouvre le bal dans le heat 1, avec de toutes petites conditions (qui ne grossiront que très peu tout au long du contest…). Il skim en retrait de son niveau habituel face à un rider de Loire Atlantique qui exploite tout ce qui passe, et donc passe 2e de sa série. Je passe ensuite dans le heat 4, et m’impose en grignotant ce qu’il faut grignoter, espérant avoir un quart de final « easy »… 

Malheureusement, on se retrouve ensemble dans le 2e quart, face au n°1. On le sait, sauf exploit ce sera soit lui soit moi en demie. Les conséquences sont toutes aussi importantes car nous jouons tous les 2 le podium au classement général. On s’arrache, tricote, surfe comme on peut ce petit liner. A l’issue du heat, perplexes, on ne sait pas, on sait que c’est serré. Deux juges mettent Alex devant, et un en ma faveur… Au final, Alex passe pour un point ! Je suis déçu, mais soutiens à 100% Alex pour qu’il aille au bout! Il fait le taff solidement en demi finale. La finale s’annonce difficile car pour cette gauche (gauche skimboard-droite surf), on sait que les regulars ont un terrain d’expression plus vaste que nous les goofys, d’autant plus dans des petites conditions ! Et ce sont 3 regulars face à Alex… Mais il sort les tricks qu’il faut, et vient chercher une superbe 3e place, derrière les 2 favoris, Tristan Lamy et Axel Cristol, respectivement 1er et 2eme. 
A noter aussi, la superbe 8e place du troisième mousquetaire de Ouistreham, Benoit Desplebins, aka Belette, qui a montré que son investissement et ses progrès durant ces deux dernières saisons étaient fructueux!

Les échecs précoces des occupants de la 5 et 6e places au général me permettent de conserver une 4eme place au classement final de la coupe de France 2012, derrière Alex, qui lui s’offre la dernière marche du podium !

À très bientot !

Flo, Alex & Benoit »

Bien joué les mecs!!! Pendant ce temps, Igor teste son nouveau SUP Jimmy Lewis Stun Gun à Siouville:

« Plan d’eau défoncé, vagues molles 1m50, vent onshore 15nds… Le genre de conditions ou je ne sors plus trop mais là il fallait que je la teste eheh.

Pieds dans l’eau à la rame, aussi stable que le Fanatic Pro Wave si on accepte de flotter plus bas. Le rocker permet de passer les mousses en douceur, très peu de row voir pas du tout, le take off est plus que correcte. Elle à une vitesse de malade et surtout la maniabilité d’une 8’5. Dotée d’une vivacité hors norme, j’avais jamais eu de SUP aussi loose a tel point que j’avais l’impression d’être sur mon surfkite.

La semaine prochaine s’annonce parfaite !!! »
Dans la série des tests, une Firewire Hell Fire 5.6 est partie sous les pieds de Seb, ses premiers feelings sur la board:
« -Strapless uniquement
-Avec son scoop tendu et avec son volume malgré sa petite taille, elle part très tot au planning, je cape mieux quand je suis peu toilé par rapport à la 5.11 qui a un rocker de fou.
-Elle est très joueuse en vague avec des changements de carre très rapides. 
-Dans le clapot il faut vraiment mettre du poids sur l’arrière sinon on part vite à la faute. je ne suis jamais aussi tombé en tirant des bords, mais comme tout on s’adapte.
-Bien toilé, elle tient bien la courbe dans les appuis quand on se penche fort, faut quand même bien appuyer sur l’arrière; on sait où on va, en revanche pour fermer la courbe plus tôt ou mettre un virage très serré, c’est pas facile, elle manque un peu de radicalité, surtout si la vague est creuse.
-Mais dans la plupart des conditions chez nous, les vagues un peu molles, avec son shape on se fait renvoyer en avant pleine balle quand on est en haut de vague pour redescendre et finir ainsi le roller nickel pour enchainer sur le suivant là où je me serais enfoncé en haut de vague voir même sorti sans vitesse en laissant la vague passer avec une planche plus fine.
-Elle compense super bien un petit trou d’air ou une molle.
-Pour sauter je n’ai pas trop testé de peur de l’abimer, je monte en confiance doucement. 
-Avec son épaisseur elle me parait plus solide que la 5.11, mais bon ça ne veut pas dire grand chose.
-Je la garde encore un peu, je la fais tourner, il y a de grande chances que je veuille la garder, c’est un bon complément de la 5.11 que je sortira dans les vagues plus creuses ou plus toilé. »
Ça donne envie !!!!
Et pour finir, avec les nouvelles combinaisons qui ne cessent de rentrer au shop avec les collection 2013, Rip Curl, O’Neill, Xcel, Billabong et Mystic entre autres…
Petit clip vraiment sympa pour promouvoir l’une des marques….

Quelques news de ce qui ce passe dans le monde multicolore de la glisse.

Vous connaissez le Longboard Crew « Monkeys Riders » depuis un petit bout de temps si vous suivez le Ze Blog. Cet été, ils sont partit en Auvergne trouver deux trois lignes à se mettre sous les roues. Quelques semaines plus tard ils nous livrent cette magnifique vidéo au montage très soigné.

Ce qui fait plaisir quand on les suit depuis le début, c’est de voir qu’ils ne cessent de progresser, d’évoluer, de pousser plus loin leurs niveaux mais aussi leurs montages vidéos. Et cette dernière production fait preuve d’une belle maturité et d’originalité en travaillant et multipliant les plans pour un résultat bien dynamique et agréable à regarder.

Sous leurs pieds, et la aussi ils ne cessent de progresser, les kidz rident les fameux skates Carver, et montrent ainsi au monde qu’un « surfskate » peut aussi faire du gros drift et de la descente.

 

Le week end dernier se déroulaient les championnats de surf de Normandie à Sciotot. Notre rider Clément Alessi y était, malgré sa luxation du coude tout juste remise.

En Open, il accède jusqu’en demi finale avant de se faire éliminer. En cadet comme en junior, il ne trouvera pas de bonnes vagues et se fera éliminer dès les premiers tour. On attend de le voir en meilleur forme voir ce qu’il peut vraiment donner.


Nous entrons tous dans une phase critique de la vie de « waterman » (j’aime pas ce mot, mais alors vraiment pas, ça sonne prétentieux et pompeux… Mais c’est que je commence à avoir un peu la flemme d’écrire et de citer chacune des dénominateurs correspondant à chaque pratiquants, du coup « waterman » (yeurk!!) résume et rassemble tout le monde visé… bouuhhhh)

L’eau est encore (relativement) chaude mais l’automne se fait de plus en plus ressentir, il devient de plus en plus difficile de rester dehors le soir en simple T-Shirt, et les matinées sont elles aussi fort fraiche. Au moment de se mettre en combinaison, vous vous rendez bien compte que le fond de l’air et bien plus frais qu’il y a quelques semaines. C’est un fait, l’automne et inexorablement l’hiver… approchent!!!!! (musique dramatique et intense…) Petite larmouchette en dépoussiérant la 5mm, léger pincement au coeur, la respiration difficile… ouais vous aussi vous savez ce que c’est, ce mélange de peur et de lassitude vis à vis du froid tout en se réjouissant et ressentant l’adrénaline gonfler dans les veines à l’évocation des grosses tempêtes hivernales… Enfin vous voyez quoi…

Et là, c’est le drame!!! Trop stressé, tourmenté, malmené par tout ces sentiments contraire, entre l’envie de rester profiter des grosses vagues et rafales et celles de se pendre pour que seul la douce chaleur estivale ne vous reste en mémoire, la combinaison glisse d’entre vos main et tombe sur les charbon incandescent du BBQ, le dernier BBQ de la saison, maudit soit il !!!!

Abattus, désemparés, vous n’avez pas d’autre choix que de partir au soleil, ou, ce qui soit dit en passant vous sera bien moins onéreux, vous courrez comme un dératé vers votre shop préféré (cad nous 😛 ) et profitez de ZE OFFRE de cet humide septembre de l’An de Grace deux mille douze.

L’offre:

Pour tout produit néoprène acquis, vous bénéficierez en bon d’achat de 30% de sa valeur. Offre valable de tout de suite là maintenant et ce  jusqu’au 25 Septembre de cette année!!! Après c’est trop tard c’est finit.


On vous a parlé il y a quelques temps de notre jeune surfer, Clément Alessi, présent dans le team surf Clinique de la Planche depuis le début de la saison.

Il nous propose là un petit retour photos sur ses dernières sessions…

Bientôt des posters Clinique de la Planche ? ;p

Pendant ce temps, C’est Tom de Studio Factory, membre éminent du crew Clinique de la Planche, qui était invité par Wesh AKA Julien Taboulet à Hawaï l’hiver dernier durant le photoshooting Naish.

Là bas il en aura évidemment profité pour rider la célèbre vague d’Hookipa, mais aussi pour découvrir les charmes d’Hawaii avec Wesh comme guide… y’a pire !!! Armé de tout son matos vidéo, l’ex Ti Prod aura rempli plusieurs cartes mémoires d’images, avec un petit projet vidéo dans la tête qui murira les semaines suivantes. Kevin Pritchard en personne lui aura même prêté du matos « que même les pros y z’ont pas » pour compléter la panoplie « sniper de l’image » de notre Tom.

Ainsi il découvrait et testait en avant première les Naish Chopper en même temps que tout les riders Naish !!! Pour un kitesurfer qui s’est mis au windsurf il y a à peine un an, Tom évolue déjà dans la sphère « jet set » du windsurf et aura passé plus d’un moment de fou en compagnie de légendes vivantes comme Marcilio « Maaaarceeeeeeellllllll!!!! » Browne, Levi SiverRobert « Teritoto » le cascadeur, Fransisco « Mad Dog » PorcellaRudy « Daï Daï » Castorina, des surfeurs Matt Meola, Albee Layer (partie de ping pong et apéro d’anthologie nous a t’il dit… dont vous trouverez des petits extraits à la fin de la vidéo

Nous avions eu l’honneur de participer à l’avant première de son film il y a quelques mois déjà, mais la vidéo était interdite de diffusion par Robby Naish himself à cause du matos 2013 qui apparait dans cette dernière production de Studio Factory.

Le feu vert ayant  été accordé par the Big Boss, voici la vidz de Tom, sobrement appelée Maui Movie mais qui malgré ses 12 minutes, passe beaucoup trop vite tellement la qualité du montage ne lasse pas un dixième de seconde et nous envoute totalement.

On se dit juste qu’on aimerait voir plus de vidéos dans cet esprit, voir pourquoi pas un vrai moyen métrage dans le même délire de trip entre potes avec un gros niveau et du lifestyle qui fait rêver.

Je vous laisse en juger 😉

Merci Tom


mais ceux que le tic tac incessant des montres énerve, vous avez aussi les montres digitales beaucoup plus silencieuse. les puristes diront que la montre perd tout son caractère, mais au final on leur demande quoi aux montres? de ne pas faire tic tac? de nous donner l’heure? d’être fashion du poignet?

Rien de tout cela. Donner l’heure !!! Quelle idée saugrenue !!! Pour une montre enfin voyons!!! Non nous le temps qui passe on en a rien à foutre, tout ce qu’on veut c’est ne surtout pas louper la session de surf et en profiter un maximum. Du coup avec une montre qui affiche les horaires de marées sur tes spots préférés… tu loupe plus un seul set quand la houle rentre.

Comme ça vous vous faites bien plaisir sans perdre de temps à chercher les horaires des marées sur le calendrier des pompiers.

N’oubliez pas d’aussi profiter de l’après session… petite perle trouvée sur le net… qui veut tester?


Pour profiter des conditions malgré le froid la meilleur solution reste de remplacer votre combinaison et nous avons en ce moment quelques promotions sur les combinaisons toutes gammes : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Roxy femme 14ans, 16ans, 34, 36, 38, 40, 42, 44, 46: -20% 159 € 127€

Mystic force drysuit S, M, L, XL, XXL : -20 % 429 € 345 €

Mystic star Homme XS, S, M, MT, LS, L, LT, XL, XXL, XXXL-30 % 169 € 118 €

Mystic star Femme 36, 38, 40 : -30 % 169 € 118 €

Mystic star Enfant 10 ans, 12ans, 14ans, 16ans : -20 % 119 € 95 €

Ion strike XS, S, ST, M, MT, L, XXL : -20 % 299 € 239 €

Ion quantum XS, S, ST, M, MT, L, LT, XL, XXL : -20 % 349 € 279 €

Rip curl e bomb back zip XS, S, MS, M, MT, LS, L, XL : -20 % 300 € 240 €

Rip curl g bomb back zip femme 36, 38  : -20 % 300 € 240 €

O’Neill psychofreak M, LXL : -20 % 429 € 343 €

O’Neill psycho 2 girl 36, 38: -20 % 350 € 280 €

Pour choisir simplement voici la charte des taille pour chaque marque : size Chart ion, excel, mystic billabong, rip curl, O’Neill

Et si ça ne vous suffisait pas d’avoir une combinaison toute neuve nous avons aussi de nombreux accessoires :

Top chaufants

Top cagoules

gants et chaussons