Articles Tagués ‘SKIM’


Après avoir lu cet article vous n’aurez plus d’excuses si des émanations nauséabondes, toxique, pestilentielles (appelez les comme vous voudrez) sortent encore de votre coffre de voiture après une bonne session.

Si vous ne connaissez pas encore pour rincer votre équipement néoprène sans l’abîmer Rip Curl propose depuis des années un produit à diluer dans l’eau de rinçage le Piss OFF

Biodégradable ne nécessitant pas de rinçage, le Piss OFF est très efficace.

Non sans rire ça marche bien mais il faut cependant faire l’effort de rincer sa combinaison et si les conditions sont bonne pour le lendemain on préfère remettre le rinçage à plus tard sachant qu’elle n’aura peut être pas le temps de sécher.

Mais il y a une solutION a tout. Sur tous les modèle ION haut de gamme un traitement sanitized est apiqué dans le jersey et stoppe le développement bactérien qui cause ces mauvaises odeur.

Ce traitement est permanent, sure, et efficace. Disponible sur les combinaison strike select, onyx voltage, quantum xeno, trinity, et les chaussons balistic

Publicités

Les p’tites niouzzz fraiches du crew Clinique de la Planche

En skimboard:

Salut Salut !

Petit compte rendu de cette dernière étape de la coupe de France de skimboard à la Tranche Sur Mer (85).

Seulement 25 participants lors de cette dernière étape, mais les favoris sont tous présents. 

Alex ouvre le bal dans le heat 1, avec de toutes petites conditions (qui ne grossiront que très peu tout au long du contest…). Il skim en retrait de son niveau habituel face à un rider de Loire Atlantique qui exploite tout ce qui passe, et donc passe 2e de sa série. Je passe ensuite dans le heat 4, et m’impose en grignotant ce qu’il faut grignoter, espérant avoir un quart de final « easy »… 

Malheureusement, on se retrouve ensemble dans le 2e quart, face au n°1. On le sait, sauf exploit ce sera soit lui soit moi en demie. Les conséquences sont toutes aussi importantes car nous jouons tous les 2 le podium au classement général. On s’arrache, tricote, surfe comme on peut ce petit liner. A l’issue du heat, perplexes, on ne sait pas, on sait que c’est serré. Deux juges mettent Alex devant, et un en ma faveur… Au final, Alex passe pour un point ! Je suis déçu, mais soutiens à 100% Alex pour qu’il aille au bout! Il fait le taff solidement en demi finale. La finale s’annonce difficile car pour cette gauche (gauche skimboard-droite surf), on sait que les regulars ont un terrain d’expression plus vaste que nous les goofys, d’autant plus dans des petites conditions ! Et ce sont 3 regulars face à Alex… Mais il sort les tricks qu’il faut, et vient chercher une superbe 3e place, derrière les 2 favoris, Tristan Lamy et Axel Cristol, respectivement 1er et 2eme. 
A noter aussi, la superbe 8e place du troisième mousquetaire de Ouistreham, Benoit Desplebins, aka Belette, qui a montré que son investissement et ses progrès durant ces deux dernières saisons étaient fructueux!

Les échecs précoces des occupants de la 5 et 6e places au général me permettent de conserver une 4eme place au classement final de la coupe de France 2012, derrière Alex, qui lui s’offre la dernière marche du podium !

À très bientot !

Flo, Alex & Benoit »

Bien joué les mecs!!! Pendant ce temps, Igor teste son nouveau SUP Jimmy Lewis Stun Gun à Siouville:

« Plan d’eau défoncé, vagues molles 1m50, vent onshore 15nds… Le genre de conditions ou je ne sors plus trop mais là il fallait que je la teste eheh.

Pieds dans l’eau à la rame, aussi stable que le Fanatic Pro Wave si on accepte de flotter plus bas. Le rocker permet de passer les mousses en douceur, très peu de row voir pas du tout, le take off est plus que correcte. Elle à une vitesse de malade et surtout la maniabilité d’une 8’5. Dotée d’une vivacité hors norme, j’avais jamais eu de SUP aussi loose a tel point que j’avais l’impression d’être sur mon surfkite.

La semaine prochaine s’annonce parfaite !!! »
Dans la série des tests, une Firewire Hell Fire 5.6 est partie sous les pieds de Seb, ses premiers feelings sur la board:
« -Strapless uniquement
-Avec son scoop tendu et avec son volume malgré sa petite taille, elle part très tot au planning, je cape mieux quand je suis peu toilé par rapport à la 5.11 qui a un rocker de fou.
-Elle est très joueuse en vague avec des changements de carre très rapides. 
-Dans le clapot il faut vraiment mettre du poids sur l’arrière sinon on part vite à la faute. je ne suis jamais aussi tombé en tirant des bords, mais comme tout on s’adapte.
-Bien toilé, elle tient bien la courbe dans les appuis quand on se penche fort, faut quand même bien appuyer sur l’arrière; on sait où on va, en revanche pour fermer la courbe plus tôt ou mettre un virage très serré, c’est pas facile, elle manque un peu de radicalité, surtout si la vague est creuse.
-Mais dans la plupart des conditions chez nous, les vagues un peu molles, avec son shape on se fait renvoyer en avant pleine balle quand on est en haut de vague pour redescendre et finir ainsi le roller nickel pour enchainer sur le suivant là où je me serais enfoncé en haut de vague voir même sorti sans vitesse en laissant la vague passer avec une planche plus fine.
-Elle compense super bien un petit trou d’air ou une molle.
-Pour sauter je n’ai pas trop testé de peur de l’abimer, je monte en confiance doucement. 
-Avec son épaisseur elle me parait plus solide que la 5.11, mais bon ça ne veut pas dire grand chose.
-Je la garde encore un peu, je la fais tourner, il y a de grande chances que je veuille la garder, c’est un bon complément de la 5.11 que je sortira dans les vagues plus creuses ou plus toilé. »
Ça donne envie !!!!
Et pour finir, avec les nouvelles combinaisons qui ne cessent de rentrer au shop avec les collection 2013, Rip Curl, O’Neill, Xcel, Billabong et Mystic entre autres…
Petit clip vraiment sympa pour promouvoir l’une des marques….

Nous entrons tous dans une phase critique de la vie de « waterman » (j’aime pas ce mot, mais alors vraiment pas, ça sonne prétentieux et pompeux… Mais c’est que je commence à avoir un peu la flemme d’écrire et de citer chacune des dénominateurs correspondant à chaque pratiquants, du coup « waterman » (yeurk!!) résume et rassemble tout le monde visé… bouuhhhh)

L’eau est encore (relativement) chaude mais l’automne se fait de plus en plus ressentir, il devient de plus en plus difficile de rester dehors le soir en simple T-Shirt, et les matinées sont elles aussi fort fraiche. Au moment de se mettre en combinaison, vous vous rendez bien compte que le fond de l’air et bien plus frais qu’il y a quelques semaines. C’est un fait, l’automne et inexorablement l’hiver… approchent!!!!! (musique dramatique et intense…) Petite larmouchette en dépoussiérant la 5mm, léger pincement au coeur, la respiration difficile… ouais vous aussi vous savez ce que c’est, ce mélange de peur et de lassitude vis à vis du froid tout en se réjouissant et ressentant l’adrénaline gonfler dans les veines à l’évocation des grosses tempêtes hivernales… Enfin vous voyez quoi…

Et là, c’est le drame!!! Trop stressé, tourmenté, malmené par tout ces sentiments contraire, entre l’envie de rester profiter des grosses vagues et rafales et celles de se pendre pour que seul la douce chaleur estivale ne vous reste en mémoire, la combinaison glisse d’entre vos main et tombe sur les charbon incandescent du BBQ, le dernier BBQ de la saison, maudit soit il !!!!

Abattus, désemparés, vous n’avez pas d’autre choix que de partir au soleil, ou, ce qui soit dit en passant vous sera bien moins onéreux, vous courrez comme un dératé vers votre shop préféré (cad nous 😛 ) et profitez de ZE OFFRE de cet humide septembre de l’An de Grace deux mille douze.

L’offre:

Pour tout produit néoprène acquis, vous bénéficierez en bon d’achat de 30% de sa valeur. Offre valable de tout de suite là maintenant et ce  jusqu’au 25 Septembre de cette année!!! Après c’est trop tard c’est finit.


Parce que pour le skimboard, faut courir pour glisser …

Report de la première partie du trip estival de nos riderz skimboard Florent Mouronval et Alex Marette.

« Salut !

Voici un petit compte rendu des championnats d’Europe et du Monde au Portugal !
 
Championnat d’Europe (qui s’est avéré être un championnat du Monde Pro, car les hors-européens participaient… bizarre) 
Donc pour faire simple: on s’est fait sortir au premier tour… Alex aurait pu passer son tour, il avait Blair Conklin dans sa série, probablement le meilleur skimboarder mondial de la saison, et un adversaire qui aurait pu être prenable (Rafa Santos), surtout avec la forme d’Alex en ce moment, mais contre le portugais qui ridait à domicile et avec beaucoup de vent, Alex n’a pas pu exploiter tout son potentiel… Quant à moi, première vague je me nique la nuque (ca aura été relou pour la suite du trip…) et je tombe direct avec le champion du Monde en titre, Sam Stinnett, ainsi qu’un des meilleurs européen, Simao Pinto!! donc même sanction et sortie au 1er tour… 
Nous sommes relativement dégoutés car ce ne sont pas nos places sur le papier à l’échelle européenne.  Nous n’avons pas eu les points que l’on aurait du prendre. Dernière étape le 15 septembre à Newquay en Angleterre.
 
Semaine suivante, Championnat du Monde, Alex la fait en Pro, comme nous avions prévu, alors que  je décide de la faire en amateur, à cause de ma faible forme physique, du dégout de la compète précédente et d’un tarif hyper élevé de l’inscription!!!
Alex sort dès le 1er tour, malgré une belle série à son niveau habituel, mais face aux 2 meilleurs skimboarders européens, Emmanuel Embaixador et la légende Hugo Santos…
En amateur, gros niveau aussi, je passe les tours en grapillant les points, 2e à chaque fois, sur le money time, donc je me tape gros 1/8e de finale et un gros 1/4.. mais je retrouvais mon niveau petit à petit, ce qui m’a permis de sortir une grosse demie dont je sors vainqueur avant d’entamer une finale avec confiance. Malheureusement, malgré avoir chargé en free session avant la finale, je ne trouve pas de vagues durant ce dernier heat et arrache la 3e place.. L’américain, Dan O’Connor, que j’avais battu en demie gagne la finale.
Donc voilà, quelques regrets, mais 3e championnat du monde amateur ca fait plaisir ! avec podium pour la Clinique de la Planche 😉
prochaines dates :
Angleterre, Newquay, dernière étape coupe d’Europe, 15sept
La Tranche sur Mer, dernière étape de la coupe de France, le 30 sept
Hossegor pour la finale du championnat de france, fin octobre. 
 
A très bientot !
 
Flo « 

mais ceux que le tic tac incessant des montres énerve, vous avez aussi les montres digitales beaucoup plus silencieuse. les puristes diront que la montre perd tout son caractère, mais au final on leur demande quoi aux montres? de ne pas faire tic tac? de nous donner l’heure? d’être fashion du poignet?

Rien de tout cela. Donner l’heure !!! Quelle idée saugrenue !!! Pour une montre enfin voyons!!! Non nous le temps qui passe on en a rien à foutre, tout ce qu’on veut c’est ne surtout pas louper la session de surf et en profiter un maximum. Du coup avec une montre qui affiche les horaires de marées sur tes spots préférés… tu loupe plus un seul set quand la houle rentre.

Comme ça vous vous faites bien plaisir sans perdre de temps à chercher les horaires des marées sur le calendrier des pompiers.

N’oubliez pas d’aussi profiter de l’après session… petite perle trouvée sur le net… qui veut tester?

L’INSTANT « SUMMER TIME »

Publié: 11 juillet 2012 dans Non classé
Tags:, , , , , , , , , , , ,

ÉTÉ: /e.te/ masculin. :L’été est l’une des quatre saisons des zones tempérées et polaires, traditionnellement perçue comme la plus chaude, soit les mois de juin, juillet, août (voireseptembre) dans l’hémisphère nord.

C’est pas tout les jours facile d’y croire quand on lit la définition de ce mot dans le dictionnaire mais c’est l’été… Bon aujourd’hui ça a l’air d’aller

C’est en lisant un article sur l’excellentissime website de surf « The Bottom Turn » parlant de ce sujet que l’idée d’un sujet similaire m’est venue…

L’été c’est l’occasion de faire plein de généralités quand on en parle… mais ici en Normandie on a parfois des surprises.

Voici une liste non exhaustive de quelques petites feintes de coyotes.

Feinte n°1: Passez en revue le Stormrider guide ainsi que le Kite and Windsurfing guide. Trouvez le spot le plus pourri possible pour la saison estivale et foncez y… vous serez sûr d’être tranquille au line up et de ne pas être embêté par la surpopulation sur les plages pour pouvoir décoller ou vous mettre à l’eau.

Feinte n°2: Restez en intégrale 5 mm quel que soit le temps. Plusieurs raisons à cela. Ca vous fait des économies de crème solaire, la crème solaire d’abord ça pollue  et ça détruit les coraux. En plus ça rend les mains grasses… juste pour pourrir la barre et le wish avec des mains super grasses et ne plus pouvoir tenir votre matos dans les rares risées de vent. Pensez juste à vous tremper régulièrement dans l’eau pour ne pas fusionner le néoprène à votre peau… Quoique vous pourriez obtenir le statut de Super Hero de la plage d’en face et qu’on vous appellerait Aquaman!! C’est la classe selon un certain point de vue…

Feinte n°3: Prévoyez uniquement du petit matériel, petites surfaces de voiles, petits volumes de flotteurs…L’été c’est bien connu, est propice aux orages… avec des grains qui montent très fort et très rapidement. le mot d’ordre de l’été, AN-TI-CI-PEZ!! et avec votre mini matos vous serez tout le temps prêt pour un gros grain à 45 noeuds de vent…

Feinte n°4: Investissez dans une petite remorque et déplacez vous en skate (électrique si vous êtes feignant)… vous éviterez les bouchons et continuerez de bosser votre équilibre tout en allant sur votre destination de voyage favorite. Vous allez aussi découvrir une nouvelle façon de voyager en prenant le temps de voir les paysages que vous traverserez.

Feinte n°5: Mettez vous à la slaps Cool Shoe, parce que c’est cool.

Feinte n°6: Une montre qui indique les marées peut devenir ZE accessoire qui a la classe pour être en avance sur tout le monde sur le spot… indispensable complément du Stormrider guide qui vous indique à quel moment de la marée le spot marche le mieux… Sinon c’est juste une montre pour se la raconter.

Feinte n°7: Osez le Skimboard… Au début, planquez vous pour vous entrainer parce que les boites sont assez ridicules… mais quand vous masteriserez de gros tricks en FS Air sur le shorebreak de Ouistreham… vous serez incontestablement le king de la plage. N’hésitez pas à vous procurer un élastique, ça vous propulse à toute vitesse pour le move de malade qui va faire hurler la plage et ça fait les muscles pour le tendre, condition sinéquanon (je sais pas comment ça s’écrit) pour être un king de la plage digne de ce nom.

Feinte n°8: Parlant de transformation en King de la plage, un truc tout aussi efficace pour devenir ZE Queen du spot au bras de votre compagnon, ou pour aiguicher les autres… la tendance se développe et plutôt que de s’enfermer dans une salle de sport, le Stand Up Paddle et tout aussi voir plus efficace en plus d’être vraiment agréable à pratiquer. Ceux pour qui la cause est déjà perdue, n’allez pas chez votre dentiste chirurgie vous refaire les dents … sortez un atout supplémentaire, devenez surfeur grâce au SUP, un micro vague et hop ça glisse… le syndrome du surfeur ne saurait trainer à vous touchez et les naïades de la plage vous aduleront comme des hippocampes femelle en chaleur devant Kelly Slater. Ceux qui ne se reconnaissent pas du tout dans ces lignes… c’est juste terrible pour se faire plaisir dans des vagues qui ne seraient pas surfable sans pagaie… vous inquiétez pas on ne le dira pas à vos potes surfeur « hardcoremaboardc’estunesixpiedspardixhuitunquartparttroispoucesunhuitièmeetsitusurfepascat’esunblaireau » que tu fais du SUP

Feinte n°9: un été sans apéro/BBQ c’est pas un été… alors procurez vous un BBQ de toute urgence

Feinte n°10: Ne pas tenir compte de toutes les conneries suscitée… mais inspirez vous en, certaines de ces feintes sont des conseils déguisés…

BON ÉTÉ À TOUSSSSSSS


Petit report de notre rider windsurf Emile Bachelier qui participait au Super G de Vauville ce week end.

« Bonjour,
Dimanche on a eu un Super G et une funkids donc je voulais juste vous tenir informés de mes résultats. Je fais 4eme au général au Super G, meilleur performance depuis mes débuts et 2eme en Funkids donc je suis provisoirement 2eme à l’année mais je compte bien me trouver rapidement en haut du classement 🙂 Les conditions étaient légères, c’est à dire 12noeuds et j’ai quand même voulu porter haut les couleurs du shop donc j’etais en 7.0 RAM, un peu light… Je finis quelques places devant Paulin!!! Sinon je viens ce week-end à Caen pour le National RRD. Des photos du Super G ont été prise donc je vous en fais part dès que je les ai.
A bientôt.
Emile »

Merci Emile, bravo pour cette belle perf’ avec ton nouveau matos…             … Pendant ce temps c’est nos skimboarders Flo Mouronval et Alex Marette qui préparent leurs events et trips de l’été.

« Salut !

Cet été, mi-juillet, ont lieu deux gros RDV, deux competitions au Portugal, 1 étape européenne, où nous envisageons avec Alex un top 10 au classement général, et une étape mondiale, où on va aller essayer d’affronter les Ricains, Brésiliens et Mexicains, tout comme nous l’avions fait à Hossegor l’été dernier.
Et cet été, nous sommes contraint d’y aller en voiture, par nos propres moyens, aussi afin de pouvoir bouger sur place.
Nous cherchons donc des soutiens financiers, afin que ce projet puisse se réaliser et que l’on puisse faire de l’image. On partirait avec un autre Normand, adepte de la Clinique de la Planche, Benoit AKA « Belette ». On a pour ambition de faire taquet de photos et surtout de vous pondre un bon movie dégoulinant et transpirant de gros ride dans des conditions que l’on a pas en France.
Donc si vous êtes intéressés pour nous aider à réaliser ce projet, made by Normandie, ce serait ENORME !!!
Bon ride à toute l’équipe !
Flo’ & Alex
PS: petite vidz à Ouistreham
« 
Bon courage pour la saison et gavez vous bien
Colin