Articles Tagués ‘starboard’


Une famille de la région caennaise, en Normandie, Christophe 45 ans, Anne
39 ans et leur fille Elena 5 ans, a parcouru l’Asie pendant 3 mois avec dans leur
bagage, le St arboard Drive 10,5×30.

C’est avec les conseils avisés de Pierre Adrien de la Clinique de la Planche à
Caen, que le choix se porte sur ce SUP (Stand Up Paddle), compromis entre ballade
et surf.

 

Portrait :
Tous deux passionnés de SUP, il paraît impensable de partir sans. Christophe
pratique le SUP race depuis 10 ans et a su le développer en Normandie, en ouvrant
des créneaux d’entraînements (débutants, loisirs, sportifs), il y a 5 ans, au sein du
club OCEAN Colleville Montgomery – Ouistreham où il est éducateur sportif. Avec
plusieurs participations aux Championnats de France, il a entraîné avec lui, une
cinquantaine de licenciés sur le circuit français. Anne a suivi le mouvement, avec un
titre de championne Régionale 12’6, elle concoure également sur les compétitions
nationales.

Retour sur le voyage :
C’est d’abord en Thailande, sur l’île de Ko Kut (au sud est de Bangkok), que
nous posons nos valises. Plages de sable blanc à perte de vue et eaux cristallines.
Nous gonflons immédiatement le SUP pour nous mettre à l’eau sous l’œil amusé des
touristes présents. Nous profitons des eaux limpides à plus de 30°C pour des
ballades jusqu’au coucher du soleil. Le SUP nous permet également de nous
éloigner afin de plonger sur les récifs pour admirer la magnifique faune et flore
marine.

Une semaine se passe et notre prochaine destination nous attend. Nous
plions le SUP et partons vers le Nord, Chang Mai et le fameux Triangle d’Or, visite
des temples et promenade à dos d’éléphants.
La mer nous manque, nous mettons donc le cap vers l’île de Phuket. Phuket,
paradis méconnu pour le surf et pourtant… Nous sommes arrivés tard le soir et c’est
avec un agréable son de vagues que nous nous réveillons. Notre hôtel, situé sur la
plage de Karon, nous offre une merveilleuse vue sur le spot. On saute dans nos
maillots et allons surfer cette petite houle de 1 mètre.

Déjà un mois en Thailande, prochaine escale, le Vietnam. Visite, à bord d’une
jonque, de la mythique Baie d’Halong et Christophe ne résiste pas à l’idée de faire un
petit tour dans ce majestueux décor de montagnes, décimées au milieu de la baie.
C’est donc à l’aube qu’il part admirer le lever du soleil sans se douter que le
capitaine de la jonque décide entre temps de changer de mouillage. N’appréciant
pas beaucoup cette petite escapade, il décide aussitôt de démarrer l’annexe pour
récupérer notre fugueur avec en prime, quelques remontrances vietnamiennes. Le
lendemain, une sortie kayak nous est proposée dans la baie de l’île aux singes.

Après plusieurs minutes de négociation, le staff nous autorise à utiliser le SUP.
J’embarque donc avec elena sur le kayak afin d’admirer tous ces macaques
suspendus au dessus de l’eau tandis que christophe crée l’attraction auprès des
nombreux touristes chinois.

Direction ensuite le centre du Vietnam et les plages de Hoi An, la ville aux
lampions. Les marques du cyclone, passé le mois dernier, sont encore présentes.
Beaucoup de détritus et une mer de Chine très agitée ne nous permettant pas de
sortir le SUP.
Après une escalade rapide à Ho Chi Ming avec sa chaleur et sa circulation,
nous mettons le cap à regret sur le Cambobge. A regret, car nous avions prévu
initialement une visite de Bali et ses légendaires spots de surf mais le volcan en a
décidé autrement.
Toujours avec l’objectif de profiter du bord de mer, nous atterrissons à
Sihanoukville. Située au sud du Cambodge, c’est une région en plein essor
touristique un peu débordé par ses déchets qui s’accumulent le long des routes, des
restaurants, des maisons au plus grand bonheur des rats…
Pas de vagues, mais le SUP c’est aussi le partage. Les enfants se
rapprochent de nous avec les yeux remplis de curiosité, bientôt rejoints de leurs
parents qui veulent essayer. Beaucoup de rires à l’issue des premières chutes et
aussi d’admiration et de fierté lorsque la pagaie est apprivoisée.

Thaïlande pour la fin de l’aventure.
C’est avec fascination à notre arrivée, que nous admirons les formations
calcaires de Krabi créant des montagnes sorties de terre recouvertes de végétations
plus que luxuriantes. Loin de nous l’idée de prendre des taxi boats pour atteindre les
plages de Railay, c’est avec notre SUP que nous prenons le large tous les trois.
Elena installée à l avant sur le sac, Christophe à la pagaie et mes palmes et moi à la
propulsion arrière. C’est avec les yeux ronds que les plagistes nous observent ainsi
partir… Après 3 kilomètres au départ de la plage de Ao Nang, nous arrivons sur une
petite crique qui jouxte celle trop fréquentée. Le SUP c’est également la liberté dans
les déplacements offrant la quiétude de l’endroit.

Nous choisissons Khao Lak (Région Andaman) pour finir notre séjour et
passer les fêtes de fin d’année. Quelle surprise que les vagues soient au rendez
vous. Pas de grosses mémères mais quelques lignes de 80 cm bien propres. Nous
profitons de ses belles cotes pour des ballades nous offrant aussi de belle rencontre
avec les tortues.
Avant de retrouver le froid hivernal de la métropole, nous prenons un bateau
en direction des iles Similan, à 60 km des côtes. Paradis de la plongée, les îles nous
offrent des images pleins les yeux (tortues, poissons licorne, perroquet, coffre…).
Nous sommes très satisfaits du choix du Starboard Drive 10,5×30, polyvalent
et stable. Le sac de transport s’avère pratique pour voyager. Il est léger et assez
grand pour y ranger le matériel de plongée (masque, palmes, tuba).

Publicités

On est désolé car c’est un peu tard pour vous équiper pour la course de paris mais c’est le moment de faire de bonnes affaires, du 5 au 13 décembre vous pouvez profiter d’un prix salon a la clinique de la planche une remise de 30 % vous sera accordé sur tout les produits starboard sup 2015 disponible en magasin et même chez notre fournisseur.horizontal-starboard

 

Comme d’habitude nous avons également beaucoup de stock et vous pourrez découvrir et essayer les produits 2016 en magasin.

 

starboard sup 2016 test racestarboard sup 2016 test race all star 12.6


Dans un premier temps lorsqu’on a déballé les planches on les a comparé à la Black Box, on n’était pas très confiant d’une grande différence.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

TEST N°1
On a essayé la 87 et la 82 en 5,3m² Vent Side 18/22 Nœuds et petites vaguelettes !

DSC07210

Bonne surprise, elles glissent bien, planent assez tôt, mais cette Reactor est une quad, on est assez bas sur l’eau, bien à plat, et sur le pied avant, il faut bien abattre pour la lancer.

La planche est très vive sous les pieds, en gros c’est une vraie planche de vague, pour le Wave Rider qui veut vraiment surfer des vagues.

DSC07135

Nous l’avons trouvé assez facile à tourner au surf et à la placer ou nous  voulons, par rapport à une Tri fin de vague style Fanatic Triwave.

Cette Starboard  Reactor parait nerveuse et moins grosse que le volume annoncé (sûrement du à sa vivacité?).

Louis

On a tous trouvé ça très bien pour surfer des vagues. On était toilé comme pour le test de la Fanatic Stuby avec un peu moins de vague.

Par rapport à la stuby, on a moins de pression sur le pied arrière, la Reactor roule plus sous les pieds, on cape moins facilement et moins de sensation de vitesse la Reactor est moins grand public que la Stuby, plus exclusive.

Par compte au surf elle tourne comme une quad avec la même accroche, elle est top avec plus de relance et de vitesse qu’une quad traditionnelle.

Pierre

La 87 est plus pour un gabarit 80Kg  par rapport à la 82, à voir avec la + grosse si ce n’est pas encore mieux pour les petites conditions comme on avait.

DSC07195

 

TEST N°2

Ce TEST c’est fait par vent ON-Shore 25/30 Nœuds en 4.7 Blade avec la Starboard Reactor 82 2016 vague 1M/1.5M.

Première impression, lorsque l’on a bien abattu et pris de la vitesse pour lacer ce quad, on a beaucoup d’appuis sous les pieds et on passe bien les grosses mousses du bord (vent 100% ON Shore marée Haute à Ouistreham pour ceux qui connaissent), on aptien un très bon cape pour se dégager du bore et surfer le belle vagues du large.

Au surf elle est tous simplement Magique, dans ses conditions On shore on peut se permettre d’aller encore plus loin dans les carving frontside, voile fausse pane, on appui et elle réagit comme on lui demande, on allonge et raccourci les courbes comme on veut.

Question Vitesse, on est toujours sur un Quad et en sensations on est toujours assez bas sur l’eau avec l’impression de ne jamais être sur-toilé et de toujours vouloir plus de vent pour encore accélérer.

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour conclure c’est une très bonne planche de vague qui repousse encore les limites de plage d’utilisation avec encore plus de facilité accessibilité et de radicalité.

http://www.star-board-windsurfing.com/2015/news_events/video-sneak-peek-at-the-2016-reactor-by-wind-mag?utm_source=TikiNews&utm_campaign=c3f68884b3-Reactor+Sneak+Peek+-+TikiNews_04-05&utm_medium=email&utm_term=0_4e59381fcd-c3f68884b3-291644829


Nous avons eu la chance de croiser une Fanatic STUBBY 88 2016 un jour de Ouest Nord-Ouest un peu capricieux entre 18/25 Noeuds 50 cm de vague (Bump and Jump) testé avec une North Sails Hero 5.3 2015.

https://www.flickr.com/photos/cliniquedelaplanche/sets/

DSC06764

D’après notre premier test cette planche est une « Allwave », un véritable couteau suisse de la planche de vague. Sensations de vitesse, top départ au planning, cap du tonnerre, accroche et carving au surf.

DSC06880

DSC06773

 

<p><a href= »https://vimeo.com/122291237″>Fanatic Stubby Teaser</a> from <a href= »https://vimeo.com/fanaticinternational »>Fanatic International</a> on <a href= »https://vimeo.com »>Vimeo</a&gt;.</p>

 

C’est un nouveau shape en trifin  qui combine bien cet esprit de planche facile, qui glisse, plane, accélère, le tout avec un look 100 % dans le coup venant du Tomo, surf du shaper Daniel THOMSON http://www.tomosurfboards.com/.

daniel_thomson_head_shot_slider

 

firewire-tomo-vanguard-model-580

Puis en Kite « naish skater 2015″ ou North Kite Proseries ( plutôt Wave radical) et Wip (Plutot Allwave) 2015 »

skater2015anorthproseries2015 whip

Ensuite le Sup « Naish Raptor » JP australia « Slate » Lokahi « Concept » Starboard « Hyper Nut »

Naish-Raptor

sup_surf_slate_pro_gr

lokahi-concept-8-3-2015

 

Starboard Hyper nut

Et maintenant le windsurf Fanatic « Stubby »,  starboard Reactor ou la Black Box ou encore chez Jp australia et Tabou.

Fanatic stubbie 88

Reactor carboneJp tomo

tabou 3

Pour finir, et pour en avoir essayé 80% a ce jour, toutes ces formes de planches procurent des sensations différentes en fonction du cahier des charges qu’on leur a donné, surf sailling vague molle ou véritable planche allwave très accessible.

<p><a href= »https://vimeo.com/76927274″>Jaeger Stone 11 – 13 October 2013 W.A.</a> from <a href= »https://vimeo.com/user10333424″>stonesurf</a&gt; on <a href= »https://vimeo.com »>Vimeo</a&gt;.</p>

 

 

 

 


RDV Le 19 Juillet à Ouistreham au Point Plage.

 

Astro Tki Tour

 

 

Astro Tki Tour

 

 

 

Starboard Windsurfing 2014

Publié: 16 juillet 2013 dans Non classé
Tags:, , , , , , , ,

Voici le catalogue Starboard 2014 :

2014_Starboard_Catalog

Zoom sur la Kode un peut plus tendue sur l’avant et possibilité d’avoir un boitier Power Box sur demande !

Kode 2 Kode

La Kode Wave (rapide, sportive, et incisive, la planche de Philip Koster) :

Kode wave sous Kode wave

Starboard Kode 2014

Zoom sur la Quad  planche un peut plus rapide que la verssion 2013.

Quad Quad sous

Starboard Quad 1014

La Black Box dejas disponible en shop, planche de surf vent leger, avec du pop pour des aerials dans des vagues comme chez nous : http://www.cliniquedelaplanche.com/tab_funboard_flotteurs/fiche_3409.html

Black Box Sous Black Box Sous comp Black Box Tail

La Nuevo, planche de vague orientée surf en Twinzer :

Nuevo Nuevo sous

Pour l’Atom, pas plus d’info sur cette grande revenante et tres attendue sur nos spot, comme planche à tout faire disponible uniquement en Carbone 100/110 et 120 Litres avec un tarif annoncé plus bas que les autres modèles carbone de la marque.

Starboard Atom IQ 2014

Disponibilité Fin Aout pour la 100, Octobre pour les 110 et 120 et plutot en boitier Powerbox, A Suivre...

Visuel en couverture (dernière page) de la Documentation Starboard 2014 telechargable en debut de cet article ou ici :

2014_Starboard_Catalog

 


La pratique du Stand Up Paddle, ce n’est pas une nouveauté, est carrément à la mode en ce moment. Et pour résoudre le problème de l’encombrement, le SUP gonflable est passé du statut de gentille blague d’illuminé utopiste de la glisse à celui du statut de produit demandé, plébiscité et même recherché.

Petit post pour vous y retrouver entre tout les modèles et leurs différences, les performances des différents modèles et gammes.

Une grosse tendance, les S.U.P. Race gonflables !!! cette année toutes les marques ou presque s’y mettent.

Red Paddle: Pionner dans le domaine du SUP Gonflable, le Red Paddle sort une board de Race avec un nouveau concept de lattes pour rigidifier la board nommé « Rocket ». Affaire à suivre quand on l’aura entre les mains mais elle s’annonce comme l’une sinon la plus rigide du marché.

Les autres modèle sont très orienté cruising tranquille, rigide, agréable sous les pieds comme tout bon paddle gonflable qui se respecte, le plus petit modèle est vraiment intéressant dans les petites vagues pour quelqu’un qui pratique déjà le SUP sur plan d’eau agité. La board apporte un vrai plus dans les petites conditions et pour les petits gabarits qui veulent une planche ludique.

Mistral propose depuis quelques mois un modèle gonflable de Race aussi. La board aura même remporté plusieurs courses de SUP Race devant des planches « classique » en dur. Les performances sont donc vraiment au rendez vous !!! Qui l’eu cru…

Fanatic a sa gamme gonflable depuis un an déjà, on a pas trop d’info mais on se doute bien qu’il préparent eux aussi quelque chose de leur coté… Affaire à suivre

Starboard: Malgré le fait que ce soit l’une des plus grosses gamme de board du marché, la marque du Tiki n’avait pas encore trop fouiné dans le cosmos du gonflable. C’était pour mieux se préparer avant de se lancer, car en 2013 Starboard propose une gamme archi-complète de stand up paddle gonflable.

Surf, Cruising, Race, et pour la première fois, le SUP gonflable propose la possibilité d’y mettre un gréement de windsurf!!! Peut être l’ultime planche familiale en exploitant toute les facette ludique et pratique de la discipline. Ludique par la facilité de prise en main annoncée, l’ultra polyvalence déjà connue des stand up paddle agrémentés d’un pied de mat, la sécurité du gonflable, dans les petites vagues les chocs entre la planche et les personnes autour font beaucoup moins mal et enfin le coté pratique du gonflable qui une fois dégonflé, roulé et stocké, ne prend presque plus de place et vous pourrez même vous surprendre à aller sur spot en vélo électrique…

Tiendrions nous là LE stand up de l’année???

On allait oublier Naish qui représente plutôt bien la scène gonflette dans le milieu du SUP avec deux modèles phares depuis deux ans maintenant, les Mana et Nalu « Air Series » et depuis cette année un modèle clairement orienté « perf », la One, qui voit naitre en même temps qu’elle une nouvelle classe de compétition monotype spécial Sup de race gonflable!!!

Et pour ceux qui trouvent que les structures manquent vraiment, sachez que la Mairie de Caen reprend les encadrements SUP avec des sorties 2/3 fois par semaine. Pour tout renseignements, contacter la Mairie de Caen 0231304646 ou la base de voile au 0231839974.

Et c’est nouveau mais ca promet de vite évoluer, mais de nouvelles activités stand up paddle sont proposées à la demande par le Club de Fitness SUN CLUB à Caen contactez Sabine au  02 31 85 68 64  23 Rue de la Miséricorde  14000 Caen